Travailler en partenariat avec les municipalités et groupes de gestion des déchets et pétrochimiques du monde entier

Enerkem est ouverte aux partenariats avec des chefs de file pour implanter des usines qui utilisent des matières résiduelles urbaines pour produire des carburants propres et des produits chimiques renouvelables. En plus d’accorder des licences d’exploitation de sa technologie exclusive, Enerkem fournit les équipements modulaires entièrement fabriqués et s’occupe de l’assemblage au site.

Plusieurs bioraffineries d’Enerkem sont actuellement en développement dans le monde, selon l’approche manufacturière modulaire et standardisée de la société. Cela comprend une série de projets ayant déjà fait l’objet d’une annonce, en Amérique du Nord et en Europe. Quelques-uns des partenariats actuels d’Enerkem sont résumés ci-dessous.

Enerkem Alberta Biofuels : un partenariat visionnaire qui établit un nouveau standard mondial pour la gestion des déchets, les biocarburants et les produits chimiques

Enerkem débute l’exploitation d’Enerkem Alberta Biofuels, sa première usine commerciale à pleine échelle. La compagnie a conclu une entente de 25 ans avec la ville d’Edmonton pour construire et exploiter une usine qui produit et vend des biocarburants avancés à partir de matières résiduelles urbaines non recyclables et non compostables (des déchets). Cette usine révolutionnaire s’inscrit dans une vaste initiative de transformation des matières résiduelles urbaines en biocarburants menée en partenariat avec la ville d’Edmonton et Alberta Innovates – Energy and Environment Solutions (Canada), qui aidera la ville d’Edmonton à accroître le taux de valorisation de ses matières résiduelles de 60 % à 90 %

Expansion mondiale

En octobre 2014, Enerkem a annoncé des ententes avec des partenaires industriels en Chine pour le développement de partenariats visant à construire conjointement des usines de transformation des matières résiduelles urbaines en biocarburants et produits chimiques. Dans le cadre de ces partenariats, Enerkem accordera des licences d’exploitation de sa technologie exclusive en Chine pour convertir des déchets en biocarburants et produits chimiques.

En novembre 2014, Enerkem a signé une entente avec AkzoNobel, un chef de file mondial en peintures et revêtements et un grand fabricant de produits chimiques spécialisés, pour créer un partenariat visant à explorer le développement d’usines de produits chimiques à partir de déchets en Europe.

VANERCO, une coentreprise formée par Enerkem et GreenField pour construire la première usine d’éthanol cellulosique à pleine échelle du Québec

L’usine commerciale VANERCO intégrera pour l’une des premières fois une usine d’éthanol de première génération existante et une nouvelle usine d’éthanol cellulosique. VANERCO utilisera la technologie exclusive d’Enerkem pour produire de l’éthanol cellulosique à partir de déchets non-recyclables provenant des secteurs institutionnel, commercial et industriel, ainsi que de débris de construction et démolition.

L’usine VANERCO sera située sur le site de l’actuelle usine d’éthanol de première génération de GreenField. La préparation du chantier a commencé. La construction devrait débuter en 2017.

« Nous sommes heureux de travailler en partenariat avec Enerkem et d’intégrer leur technologie dans ce premier projet d’usine commerciale à pleine échelle d’éthanol cellulosique du Québec. L’utilisation de déchets qui est possible avec la technologie d’Enerkem est un complément aux efforts d’Éthanol Greenfield en R-D avec d’autres types de biomasse. » Jean Roberge, directeur général, GreenField Québec