Les usines d’Enerkem créent de la richesse dans les collectivités.

Chacune des usines de transformation des matières résiduelles en biocarburants et en produits chimiques d’Enerkem crée des emplois de grande qualité et aide les collectivités à accroître leur taux de valorisation des matières résiduelles jusqu’à 90 %. Une étude indépendante réalisée par Doyletech Corporation a estimé que 610 emplois directs et indirects avaient été créés pendant la construction de l’usine Enerkem Alberta Biofuels d’Edmonton, au Canada, tandis que son exploitation entraîne la création de plus de 150 emplois permanents directs et indirects.

« À Edmonton, une ville de près de 900 000 habitants, nous ne voyons plus les déchets de la même façon. »

Don Iveson, maire d’Edmonton en Alberta

Les installations modulaires d’Enerkem sont compactes. Nos usines peuvent être installées sur des sites d’enfouissement, près de postes de transfert de déchets ou d’usines pétrochimiques. Par exemple, l’usine Enerkem Alberta Biofuels est située sur le site du centre de gestion des déchets d’Edmonton. L’usine d’Enerkem à Westbury, qui utilise principalement des poteaux téléphoniques et des traverses de chemin de fer usagés comme matières premières, est située près d’une scierie qui recycle une partie de ces matériaux.

Ces usines contribuent à stimuler les économies régionales, renforcent la diversité énergétique et réduisent le volume de déchets dans les sites d’enfouissement.