Travailler en partenariat avec les municipalités et groupes de gestion des déchets et pétrochimiques du monde entier

Enerkem est ouverte aux partenariats avec des chefs de file pour implanter des usines qui utilisent des matières résiduelles urbaines pour produire des carburants propres et des produits chimiques renouvelables. En plus d’accorder des licences d’exploitation de sa technologie exclusive, Enerkem fournit les équipements modulaires entièrement fabriqués et s’occupe de l’assemblage au site.

Plusieurs bioraffineries d’Enerkem sont actuellement en développement dans le monde, selon l’approche manufacturière modulaire et standardisée de la société. Cela comprend une série de projets ayant déjà fait l’objet d’une annonce, en Amérique du Nord et en Europe. Quelques-uns des partenariats actuels d’Enerkem sont résumés ci-dessous.

 

Enerkem Varennes, une première usine de production de biocarburants cellulosiques au Québec à partir de matières résiduelles non-recyclables 

L’usine d’Enerkem à Varennes produira du biométhanol et de l’éthanol cellulosique à partir de matières résiduelles non-recyclables provenant des secteurs institutionnel, commercial et industriel, ainsi que de débris de construction et démolition. La future usine intégrera tous les apprentissages acquis suite à la construction et l’exploitation d’Enerkem Alberta Biofuels, la toute première usine à échelle commerciale située à Edmonton.

La future usine sera construite en deux phases. La première phase permettra la production et la vente de biométhanol dès la mise en service de l’établissement. La deuxième phase permettra de convertir le biométhanol en éthanol cellulosique. Le lancement de la construction est prévu pour la fin 2019.

 

Enerkem à Rotterdam: projet de l’usine Waste-to-Chemicals (W2C)

Air Liquide, Enerkem, Nouryon, le port de Rotterdam et Shell développent actuellement une usine de pointe Waste- to Chemicals (W2C) à Rotterdam. Le projet de conversion de matières résiduelles en produits chimiques à Rotterdam sera le premier projet de son genre en Europe à fournir une solution de rechange durable pour les plastiques non recyclables et les autres déchets mixtes. L’établissement pourra convertir 360 000 tonnes de déchets en 220 000 tonnes (270 millions de litres) de biométhanol, une composante essentielle dans la fabrication d’une vaste gamme de produits courants ainsi qu’un carburant renouvelable. Cela représente les déchets annuels totaux de plus de 700 000 foyers et une réduction des émissions de CO2 estimée à environ 300 000 tonnes.

Le consortium a déjà mené de vastes travaux préparatoires couvrant l’ingénierie détaillée et le processus d’obtention de permis. Il vise à prendre la décision définitive relative aux investissements en 2019, car les travaux de conception et la sélection d’un entrepreneur en ingénierie et approvisionnement sont en cours. Pour plus d’information sur le projet, nous vous invitons à visiter le site-web suivant: https://w2c-rotterdam.com (disponible en anglais seulement).

 

Enerkem et Sinobioway Group: 100 usines Enerkem en Chine d’ici 2035

En 2018, Enerkem a signé une entente avec Sinobioway Group de 125 M$ CA  sous forme d’investissement dans le capital-actions d’Enerkem inc., de revenus de licences, de fabrication et de vente d’équipement, visant à accélérer l’expansion mondiale d’Enerkem et à créer plus de 100 usines Enerkem en Chine d’ici 2035.