Varennes, Québec, Canada 

En décembre 2020, Enerkem annonçait la construction d’une usine de de biocarburants de 875 M$ CA à Varennes avec un groupe de partenaires stratégiques incluant Shell, comme investisseur principal, ainsi que Suncor et Proman, et Hydro-Québec qui fournira l’hydrogène et l’oxygène renouvelables, et avec l’appui des gouvernements du Québec et du Canada. Recyclage Carbone Varennes (RCV) produira des biocarburants et des produits chimiques renouvelables à partir de matières résiduelles non recyclables et de biomasse forestière résiduelle.

L’usine mettra à profit l’hydrogène et l’oxygène renouvelables produits par électrolyse, transformant ainsi la capacité hydroélectrique excédentaire du Québec en biocarburants à valeur ajoutée et en produits chimiques renouvelables. Le procédé thermochimique exclusif d’Enerkem permettra le recyclage du carbone et de l’hydrogène contenus dans les matières résiduelles non recyclables et la biomasse forestière résiduelle actuellement mis à l’enfouissement ou brûlés. En plus de procurer une seconde vie aux matières résiduelles, RCV permettra d’accroître l’offre globale de carburants de remplacement et d’augmenter la production de biocarburants, renforçant ainsi le leadership du Québec en matière d’énergie renouvelable et d’innovation.

La mise en service de la première phase est prévue pour 2023.

Étape actuelle : en construction

 

Edmonton, Alberta, Canada

L’usine Enerkem Alberta Biofuels, située à Edmonton, au Canada, est la première usine de taille commerciale dans le monde à transformer des déchets solides municipaux mixtes non recyclables et non compostables en éthanol cellulosique, un biocarburant commun. Ensemble, Enerkem et la Ville d’Edmonton relèvent le défi de l’élimination des matières résiduelles non recyclables et non compostables en réacheminant les déchets solides municipaux destinés aux sites d’enfouissement.

En 2016, l’usine a obtenu la certification du système International Sustainability and Carbon Certification (ISCC). En 2017, l’usine Enerkem Alberta Biofuels a reçu la plus faible valeur de teneur en carbone jamais émise par le ministère de l’Énergie et des Mines de la Colombie-Britannique en vertu du règlement sur les carburants renouvelables et des exigences en carburants à faible teneur en carbone. Il s’agit également de la toute première usine de transformation des déchets en carburants propres à vendre son éthanol en vertu de la norme en matière de carburants renouvelables aux États-Unis après avoir reçu l’approbation d’homologation de la U.S. Environmental Protection Agency (USEPA) en 2017.

Étape actuelle : mise en service

Rotterdam, Pays-Bas

Basé sur des cibles et une demande substantielles de carburant d’aviation durable, le consortium composé d’Enerkem, du port de Rotterdam et de Shell cherche à construire une usine de de conversion de matières résiduelles en carburant d’aviation à Rotterdam. Le projet pourrait traiter jusqu’à 360 000 tonnes de rejets de recyclage par année et produire jusqu’à 80 000 tonnes de produits renouvelables, dont environ 75 % pourraient être du carburant d’aviation durable et le reste, de carburant routier, ou à alimenter la production de produits chimiques circulaires.

Étape actuelle : en cours de développement, en attente de la décision définitive relative aux investissements

 

Tarragone, Espagne

Enerkem, Agbar et Repsol construiront la première usine de transformation de déchets en produits chimiques dans la péninsule Ibérique à El Morell (Tarragone), en Espagne. Il s’agit d’un projet novateur de l’industrie des produits chimiques renouvelables. L’établissement sera le premier en son genre en Espagne consacré à la production commerciale de méthanol écologique à partir de matières premières dérivées principalement de déchets non récupérables prétraités. Sous la direction de la coentreprise Ecoplanta Molecular Recycling Solutions, l’usine traitera environ 400 000 tonnes de déchets solides municipaux non recyclables provenant des régions environnantes et produira 220 000 tonnes de méthanol.

Étape actuelle : en cours de développement, en attente de la décision définitive relative aux investissements